Quelles sont les répercussions de l’alcool sur notre dentition ?

Si on entend toujours dire que l’alcool, s’il n’est pas consommé avec modération, est dangereux pour la santé, c’est que son absorption régulière a de nombreuses répercussions sur l’ensemble de l’organisme. Mais vous êtes-vous déjà renseigné sur les conséquences que l’alcool peut avoir sur votre dentition ?

Une composition nocive

La plupart des alcools, et notamment les alcools forts (whisky, rhum, cognac, etc.), sont composés en grande partie de sucres, et présentent une forte acidité. Il en va de même pour tous les cocktails où des jus de fruits sont en plus ajoutés. L’émail des dents se voit grandement fragilisé par l’acidité contenue dans ces liquides, sans parler de tout le sucre absorbé qui peut causer l’apparition de caries. En effet, les glandes qui sécrètent la salive sont affectées et fonctionnement moins bien, et la salive étant une barrière face aux caries, cette protection se voit fortement diminuée. C’est également la salive qui protège de nombreuses bactéries, et voit également ce rôle largement empêché.

Alcool et halitose

L’halitose, c’est le fait d’avoir de manière régulière une mauvaise haleine. Si les fumeurs en souffrent, c’est un problème moins connu mais tout aussi présent chez les consommateurs d’alcool, notamment lorsqu’il s’agit de boire quotidiennement. La cavité buccale va alors produire des composés sulfurés, qui pour comparaison, s’apparentent à l’odeur d’un œuf pourri.

Alcool et perte dentaire

Là encore, c’est un fléau largement constaté chez les fumeurs, mais qui concerne également les personnes qui consomment trop d’alcool : la perte dentaire. Si des études ont montré que l’hygiène bucco-dentaire est souvent responsable de la perte des dents, il a également été prouvé que les fumeurs et personnes souffrant d’alcoolisme ont tendance à moins se brosser les dents. On constate également un phénomène d’érosion dentaire, c’est-à-dire de tissus durs de la dent qui peuvent s’effacer, mais aussi d’apparition de tâches.

Consommer trop fréquemment de l’alcool et/ou négliger son hygiène bucco-dentaire peut avoir de graves conséquences, allant jusqu’à causer la perte dentaire. Il est donc indispensable de se faire suivre régulièrement et de ne pas minimiser les risques liés à l’alcool par rapport à ceux liés au tabac notamment.

Laisser un commentaire