Que provoque l’absence prolongée d’une ou de plusieurs dents?

Le fait de perdre une dent ou l’édentation est le résultat d’une perte de la racine de cette dent. Tant que la racine est toujours là, la dent peut être restaurée et cela ne crée pas de problèmes. En revanche, lorsque la racine est perdue, soit par une maladie des gencives ou par une carie non traitée, le reste de la dentition peut être en danger. En effet, le fait de posséder 32 dents permet la stabilité de chacune. Voyons donc ce que provoque l’absence prolongée d’une ou de plusieurs dents.

1.La nature n’aime pas le vide

Lorsqu’une dent est absente et qu’elle laisse un emplacement vacant pendant trop longtemps, les deux dents voisines vont vouloir remplir l’espace vide et libre de l’ancienne dent. Ainsi, les dents vont se déplacer. Cela peut prendre quelques mois ou années.

2.Une nouvelle position dangereuse

Les deux dents qui vont se rapprocher vont former un espace trop important entre elles. Cela risque de retenir les déchets dans le trou vacant. Et ce sera un nid à bactéries qui risque de provoquer des caries ou même des infections.

Si l’espace entre les deux dents est trop important, les dents vont trop se coucher et ne seront plus dans leur axe. Elles risquent ainsi de se déchausser.

La dent voisine d’en face risque aussi de partir

La dent située en face de la dent vacante sur l’autre maxillaire ne subira plus la pression due au fait de mastiquer. Elle risque ainsi de se déloger pour venir chercher un nouvel appui.

Une dent absente peut donc paraître anodine. Mais à terme, l’absence de cette dent peut mener à la perte de toute la denture. Il est donc important et absolument nécessaire de bien remplacer les dents manquantes afin que ce processus d’éviction de la denture s’enclenche.