Pourquoi certains enfants, n’ont pas toutes les dents définitives qui poussent ?

On constate à partir de l’âge de 6 ans, le début de la perte des dents de lait laissant place aux dents définitives. Vers 12 ans, toutes les dents de lait ont été remplacées, bien que l’enfant ne possède pas encore toutes ses dents. On observe alors chez certains patients l’absence d’une ou plusieurs dents.

Absence d’une ou plusieurs dents : l’agénésie dentaire

L’agénésie dentaire est souvent détectée quand l’enfant commence à perdre ses dents vers l’âge de 6 ans. D’origine génétique, les dents les plus touchées sont les incisives, les prémolaires et les dents de sagesse. L’agénésie peut se manifester de deux façons :

  • la dent de lait reste en place car elle n’est pas remplacée par la dent définitive;
  • la dent tombe sans être remplacée.

Dans le premier cas, si aucune visite régulière en cabinet dentaire n’est effectuée, le diagnostic peut mettre plusieurs années avant d’être posé.

Comment se développe l’agénésie dentaire ?

L’agénésie dentaire isolée (qui se manifeste sur moins de 6 dents) est d’origine génétique. Concernant souvent plusieurs membres d’une même famille, sur plusieurs générations, elle peut aussi s’expliquer par une insuffisance en vitamine D pendant la grossesse. Le fœtus ne développe pas le germe dentaire.

L’agénésie dentaire multiple (plus de 6 dents sont manquantes) est alors appelée oligodontie. Également d’origine génétique, l’anomalie peut aussi s’étendre à d’autres organes. Cependant, il est à noter que l’enfant peut avoir une agénésie dentaire multiple sans avoir d’autres organes touchés.

Agénésie dentaire : quel traitement adopter ?

Le traitement envisagé dépendra de plusieurs facteurs : le nombre ainsi que l’emplacement des dents touchées. L’âge du patient est aussi à prendre en compte. La pose d’implant n’est pas pratiquée si la croissance est toujours en cours.

Pour une prémolaire, on conserve la dent de lait afin de garder l’espace et l’os, en vue de la pose ultérieure d’un implant.

Les incisives étant plus petites, elles ne pourront pas être conservées. Dans l’attente d’un implant définitif, une prothèse sera posée pour conserver l’espace entre les dents.