Inlay onlay et plombage

Inlay, onlay, plombage, quelles sont les différences ?

Les inlays, onlays et plombages sont des méthodes utilisées pour reconstruire la dent lorsqu’elle a été atteinte par certaines pathologies, notamment les caries. Utilisées pour reformer la dent, ces trois techniques n’ont pas exactement la même fonction. Voyons donc quelles sont les différences.

Les inlays et les onlays

Les inlays et les onlays sont des prothèses en céramique ou en résine céramique permettant de reformer ou de reboucher la dent. Ils sont utilisés pour restaurer la dent, même sans qu’elle ne soit dévitalisée. On peut les utiliser pour reboucher une carie traitée, pour reformer une dent inadaptée à la mastication ou cassée.

La différence majeure entre l’onlay et l’inlay est l’endroit où ils sont placés pour restaurer la dent. L’inlay rebouche la dent à l’intérieur, lorsque celle-ci est creusée. En revanche l’onlay permet de recouvrir la dent, notamment si l’inlay n’est pas assez suffisant pour protéger la dent.

L’avantage des inlays et des onlays contrairement au plombage est qu’ils sont de la même couleur que les dents. Ils sont donc très discrets mais bien plus coûteux que le plombage traditionnel.

 

Le plombage dentaire

Le plombage, qui n’est par ailleurs plus composé de plomb, permet également de reboucher une dent lorsqu’on a éliminé une partie de celle-ci. Il est également nommé amalgame. Son objectif est avant tout de protéger la pulpe dentaire. 

Il est composé de mercure liquide mélangé à d’autres métaux en poudre. Une fois la poudre et le liquide mélangés, cela va créer une pâte qui durcira dans la cavité de la dent préalablement creusée. Ce mélange qui ne présente aucun danger pour la santé permet de rendre la dent étanche et résistante face aux effets de la mastication et du temps. L’avantage de l’amalgame est que c’est une solution peu coûteuse mais plus visible. En effet, le plombage a une couleur métallisée. Il existe cependant des plombages blancs, plus esthétiques.