Accueil » Actualité » Comment soigner une névralgie dentaire ?
soigner une névralgie dentaire

Comment soigner une névralgie dentaire ?

Causes et manifestations de la névralgie dentaire

Encore appelée rage de la dent, la névralgie dentaire est une irritation d’un des nerfs qui innervent la dent. Ceci provoque de vives douleurs et résulte souvent d’une carie mal soignée et avancée, d’un abcès, d’une pulpite, d’une desmodontite, d’une alvéolite à l’issue d’une extraction de dents, d’une parodontite, d’un tassement d’aliments et parfois de l’inflammation des sinus. En effet, en présence d’un stimulus comme le froid ou le chaud, le brossage, la mastication ou même la position couchée, la pulpe de la dent infectée se retrouve comprimée et la douleur semblable à une décharge électrique irradie tout le nerf. La douleur peut se propager sur tout le visage et provoquer de violentes céphalées. Il faut très tôt à l’apparition des premiers signes entrer en contact avec un dentiste pour les soins adéquats afin d’être à l’abri de déconvenues plus graves.

Traitements efficaces contre la névralgie dentaire ?

Il existe de nombreux traitements pour soigner la douleur dentaire. Dans un premier temps, le professionnel cherchera à réduire la pression et calmer les douleurs en prescrivant des bains de bouche anesthésiants, des anti-inflammatoires et/ou des antalgiques. Ensuite en fonction des causes de la douleur, adapter un traitement. Quand il s’agit d’une carie simple, il procédera au nettoyage de la cavité et posera un composite ou pratiquera un plombage. La dent peut être dévitalisée ou extraite dans le cas d’une pulpite et une prothèse dentaire devra être mise en place. Mais en face d’un abcès ou d’une parodontite, le dentiste fera une dévitalisation de la dent, puis passera au nettoyage du canal dans la gencive et effectuera une obturation canalaire. Mais quand cette douleur découle d‘une situation de stress, aucun antidouleur ne sera assez efficace : il faudra plutôt des anxiolytiques. Il existe toutefois des solutions naturelles pour amoindrir la douleur telle que le clou de girofle, l’ail, l’oignon, le piment rouge, une poche de glace, l’huile essentielle de camomille, etc. Vous pouvez aussi vous tourner vers l’homéopathie. Soulignons qu’on peut bien prévenir la survenue de pareilles crises en ayant une hygiène bucco-dentaire irréprochable, en limitant la consommation de sucre, d’alcool, d’aliments acides et en allant faire un détartrage annuel chez le dentiste.