Accueil » Actualité » Comment faire un dentier ?
Comment faire un dentier

Comment faire un dentier ?

Si le dentier est souvent associé à la personne âgée, il peut toutefois se trouver nécessaire dans d’autres cas : une pathologie, un accident ou encore une agression peut également être responsable de la perte partielle ou totale des dents, et ce quel que soit l’âge du patient. Une prothèse dentaire deviendra alors essentielle dans certains cas, afin de réduire au maximum les troubles dans les conditions d’existence, qu’il s’agisse de l’alimentation ou bien des liens sociaux (parler, sourire…). Le dentier devra donc assurer au patient toutes ces fonctionnalités tout en étant fidèle à ses traits. Zoom sur la fabrication d’une telle prothèse, reproduction parfaite de la mâchoire initiale.

La reproduction de la bouche

Après échange avec le patient afin d’identifier ses habitudes de vie (alimentation…) et ses attentes, l’orthodontiste opérera une prise d’empreintes au moyen d’une pâte à base d’alginate. Il le fera mordre par la suite dans une bande de cire afin d’en mesurer l’occlusion. Une fois séchée, la pâte permettra de construire plusieurs modèles en plâtre. Le dentier réalisé constitue ainsi une copie conforme de la bouche du patient, qui conservera notamment la même déglutition et force de mastication.

Dans un souci de maintien des caractéristiques faciales, d’autres mesures doivent être prises, telles que la dimension et la couleur des dents, le sourire, la taille des lèvres…

Le montage du dentier

Une fois les étapes précédentes réalisées, il sera procédé au montage de l’ensemble des dents dans une cire dont les prothèses seront essayées par le patient qui précisera alors ses envies esthétiques.

Les nouvelles indications prises en compte, les prothèses en cire seront moulées dans le plâtre, puis ledit moule plongé dans de l’eau bouillante, ouverts puis arrosés afin d’éliminer l’excédent de cire. Il sera ensuite rempli d’acrylique puis replongé dans l’eau bouillante avant que le plâtre soit brisé une fois refroidi, de façon à en ressortir la prothèse en acrylique durci.

Enfin, celle-ci fera l’objet d’une finition et d’un polissage pour un effet naturel et propre.