Les nouvelles technologies peuvent jouer un rôle important dans le domaine dentaire

Comme nous le savons tous, les dernières technologies ont fait de grands progrès dans la communauté médicale et formulé de nouvelles procédures infirmières à enregistrer. Par rapport à des traitements plus « à l’ancienne », l’application finale peut parfois être innovante et faire la différence, notamment dans le domaine dentaire.

Avec les derniers développements, en particulier pour les cliniques dentaires comme nous, en particulier pour les clients qui veulent assurer aux clients les meilleures nouvelles méthodes, nouveaux équipements, nouvelles machines et nouveaux composants (pour implants ou couronnes). En d’autres termes, il est très important de se tenir à jour. En effet, ces avancées ont un grand impact sur la santé dentaire et contribuent à l’amélioration globale. C’est pourquoi notre équipe obtient régulièrement des informations sur toutes les recherches dans le domaine afin de toujours améliorer sa pratique et fournir les solutions les plus avancées, telles que le traitement thermique, l’utilisation de biopolymères, la polymérisation, voire la post-polymérisation.
Afin de maintenir la durabilité du traitement, il est important que les experts tiennent pleinement compte de l’état du tissu dentaire et de la nature des matériaux utilisés pour garantir la durabilité et l’efficacité du traitement.

Quelle nouvelle méthode est utilisée ?

La première chose à savoir sur la polymérisation est que l’utilisation d’une lampe de polymérisation peut assurer une meilleure qualité de réparation, qu’il s’agisse de la qualité des joints, de la stabilité de la couleur ou de la dureté ou de la présence de monomères résiduels. Actuellement, la plupart des résines composites nécessaires à la dentisterie sont des produits dits “photopolymérisés”.
Désormais, les dérivés polymériques, à savoir la post-polymérisation, sont devenus l’un des moyens les plus importants de conserver les restaurations dans le domaine dentaire. Par conséquent, les matériaux principalement utilisés dans cette méthode sont également constamment développés pour répondre au mieux à la complexité de l’adhésion au tissu dentaire. Le matériau est constitué d’alliages métalliques et de céramiques, et afin de les combiner avec une efficacité maximale, un traitement de surface est nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *