Présentation générale des anomalies de l’émail 

L’émail dentaire peut être affecté par deux types d’anomalies lors de sa minéralisation : les hypoplasies et les dyschromies. Traumatisme, infection, maladie infantile grave, traitement ou génétique, les causes sont multiples. Comment le dentiste identifie-t-il les anomalies de l’émail ?

Les hypoplasies


Les hypoplasies se caractérisent par des pertes d’émail parfois considérables. On compte 3 types d’hypoplasies : partielles simples, partielles complexes et généralisées. 
Un spécialiste dentaire reconnaît aisément l’hypoplasie partielle simple car elle affecte une zone limitée de l’émail. La couronne se creuse en forme de cupule, de ligne ou de sillon. Les incisives centrales sont les plus touchées. L’hypoplasie partielle complexe modifie fortement la morphologie coronaire et altère profondément l’émail. Quant à l’hypoplasie généralisée ou amélogénèse imparfaite, le dentiste la diagnostique par une surface dentaire irrégulière et rugueuse. Chaque dent provisoire et permanente peut subir cette anomalie héréditaire qui brunit la couronne ou la teinte en jaune-gris. 

Les dyschromies 


En cabinet dentaire, la dyschromie se définit comme une coloration inhabituelle. Les dyschromies sont d’origine génétique, acquise ou thérapeutique. 
Une dyschromie génétique colore les dents de lait ou permanentes en rose en cas de porphyrie, les dents provisoires en vert clair suite à un ictère néonatal ou de zones opaques blanches laiteuses sous la surface de l’émail. 
Les dyschromies acquises sont pathologiques ou traumatiques. Une carie dentaire peut brunir, griser ou noircir l’émail. Par ailleurs, le traumatisme d’une dent temporaire altère la matrice de la dent définitive en formation sous-jacente. La dent permanente se colore alors d’un blanc crayeux ou de brun-jaune. 
Au rang des médicaments modifiant la couleur dentaire, les tétracvclines administrées à la femme enceinte et au jeune enfant créent une hypoplasie à forte dose. L’avis d’un spécialiste dentaire devrait vous éviter ce désagrément. 

En cas d’hypoplasie ou de dyschromie de l’émail, adressez-vous à votre cabinet dentaire qui saura vous conseiller sur les traitements existants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *