Qu’est-ce que l’agénésie dentaire ?

L’absence d’une ou de plusieurs dents

L’agénésie dentaire c’est l’absence d’une ou plusieurs dents chez le patient. Ce phénomène est d’origine génétique et il est dépistable au moment des chutes des dents de lait chez l’enfant, entre 6 à 10 ans.

En tant que parents il faut donc être vigilant à la dentition de son enfant et qu’il soit suivi depuis ses 3 ans afin que son capital dentaire soit préservé. Lorsque les dents de lait tombent, par la suite les dents définitives prennent leur place, dans ce cas l’agénésie dentaire se manifestera de deux façons : soit la dent de lait de l’enfant ne tombe pas car elle n’est pas poussée par la dent définitive. Ce qui signifie que l’enfant peut rester dans ce cas assez longtemps s’il ne consulte pas de dentiste. Soit l’enfant perd sa dent de lait mais celle-ci n’est pas remplacée par la dent définitive.
Sachez qu’il existe plusieurs cas d’agénésie dentaire comme par exemple l’absence des dents de sagesse, l’agénésie dentaire ponctuelle, le fait qu’il y ait moins de 6 dents, et l’agénésie multiple qui à l’inverse c’est plus de 6 dents.

Quelles sont les causes de l’agénésie dentaire ?

La première cause de l’agénésie dentaire est la génétique, en effet dans certaines familles, il manque une ou plusieurs dents de génération en génération. Il est donc important lors de vos consultations chez votre dentiste de l’informer sur la totalité des informations que vous détenez sur vous et la dentition de votre famille. La génétique n’est pas la seule raison à ce phénomène, il y a également la possibilité d’une carence en vitamines D chez le fœtus qui peut être une cause d’absence de formation du germe dentaire.
L’agénésie peut également intervenir dans le cas où le patient subit une chimiothérapie pendant son enfance : c’est un âge où les dents se développent et ce traitement augmente le risque de l’agénésie multiple.
Sachez que votre dentiste saura vous guider et vous expliquera que tant que la croissance chez l’enfant est en cours, pas d’implant ne seront posées. On gardera la dent de lait le plus longtemps possible afin de permettre de garder l’espace et conserver l’os afin que l’implant soit posé plus tard.
D’où cette importance de consulter régulièrement votre dentiste, afin que celui-ci puisse établir un diagnostic et un traitement si besoin est pour votre enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *