Les sites de prélèvement du tissu conjonctif et leurs spécificités 

Les interventions chirurgicales en parodontie par le dentiste sont souvent caractérisées par une anxiété liée au risque d’hémorragie connexe. Le prélèvement des tissus conjonctifs est une étape particulièrement délicate en cabinet dentaire.

Quels sont les sites de prélèvement ainsi que leurs caractéristiques ?

Quels sont les sites de prélèvement du tissu conjonctif par le spécialiste dentaire ?

Le choix du site de prélèvement par le spécialiste dentaire est relatif à l’indication chirurgicale, à l’histologie du greffon prélevé, du volume souhaité ou autres. Une connaissance profonde de chaque site traduite par la maîtrise de ces limites et contraintes est nécessaire. Cette connaissance détermine le choix de la zone et du design de prélèvement. On distingue deux principaux sites de prélèvement.
– Le palais dur qui est situé au niveau des papilles bunoïdes dans la partie antérieure du plais. Ces papilles se retrouvent également au niveau de la face latérale du palais dur ;
– La tubérosité maxillaire.
Certaines caractéristiques du greffon à prélever peuvent renseigner significativement sur le site de prélèvement.

Quelles sont les caractéristiques des sites de prélèvement du tissu conjonctif par le dentiste ?

Il existe un réel parallélisme entre les spécificités du greffon et le site de prélèvement. Il est important de rappeler que le greffon est plus volumineux au niveau de la tubérosité maxillaire. Il est par contre long et fin au niveau de la face latérale du palais dur. Cette dernière est recommandée en vue d’obtenir un tissu plus dense et ferme avec une faible propension aux variations post-opératoires. Ce n’est pas le cas avec les greffons qui proviennent de la tubérosité maxillaire. En cabinet dentaire, il est indispensable de connaître les risques anatomiques en prélude à toute opération de prélèvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *