Réaliser une extrusion sous-gingivale, est-ce possible ?

Selon les cas, il est parfois possible que le spécialiste dentaire auquel vous faites appel, doive pratiquer une extrusion orthodontiste de votre dent. Notamment dans les cas où vous avez une fracture coronaire, qui fait suite à une lésion sous-gingivale. Pour arriver à réaliser ce traitement, il faut au préalable réussir à réaliser un diagnostic poussé et complet, qui déterminera en partie la force du traitement qu’il faudra appliquer.

L’étape très importante sera alors le rétablissement de l’espace sous-gingival, qui ne peut se faire que dans un cabinet dentaire professionnel. 

En général, c’est la méthode de l’extrusion orthodontique qui est préférée car c’est quasiment la seule qui permet de conserver les dents. Cela n’entraine alors pas de perte osseuse, qui pourrait se révéler très grave.
Cela a beau être une technique simple, elle va tout de même nécessiter le port d’un appareil orthodontique pendant quelques temps, en règle générale c’est assez limité puisqu’il faut compter de quatre à six semaines maximum, dans le cas d’une extrusion sous-gingivale.
L’extrusion est néanmoins assez longue au vu de sa vitesse de déplacement, à savoir un millimètre par mois. La force exercée varie selon les patients et la réponse physiologique faite par le corps en réponse au traitement.

Comment réaliser une extrusion sous-gingivale ?


Afin de s’en occuper dans les meilleures conditions possibles, le chirurgien-dentiste doit placer des boitiers orthodontiques sur des dents adjacentes de la dent à extruder. Sur la dent dite « cible », le boitier doit être au plus proche de la gencive, pour pouvoir ensuite installer un fil de section qui engagera le mouvement à l’intérieur des boitiers. Afin d’accentuer encore un peu plus ce processus, il est possible d’ajouter un deuxième fil plus rigide, qui relie directement les dents situées à côté. Le but est de stabiliser tout le système. On peut noter également qu’il est possible de poser un fil en acier chirurgical ou acier inoxydable au bas de la dent.

Une fois toute cette opération réaliser, il faut se rendre en consultation au cabinet dentaire toutes les deux semaines environ pour suivre au plus près l’évolution du processus d’extrusion, corriger les quelques erreurs possibles ou déviations ou biais, s’assurer du mouvement correct de la dent et dernier point, non moins nécessaire, changer les élastiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *