Le lambeau de préservation et son efficacité

Parfois, certaines maladies parodontales profondes et difficiles à atteindre nécessitent un traitement spécifique par un dentiste comme le détartrage et le surfaçage radiculaire.

Par contre, ce type d’intervention s’effectue par un spécialiste dentaire apte à pratiquer une élévation chirurgicale par un lambeau.

Qu’est-ce qu’un lambeau de préservation papillaire ?


Grâce à l’évolution des techniques chirurgicales, un cabinet dentaire peut désormais améliorer ses procédures ainsi que ses résultats sur la régénération parodontale. En se servant du dessin du lambeau et des meilleures techniques de suture, le spécialiste dentaire va préserver les tissus en procédant à l’élévation du lambeau, un débridement et une fermeture primaire de la plaie. Avec la mise en place d’un lambeau, le contrôle de la vascularisation et la passivité durant l’intervention, les lésions interdentaires vont facilement se régénérer.

L’usage d’un lambeau de préservation, une réussite confirmée


Un cabinet dentaire se sert généralement des procédures de régénération parodontale pour obtenir des résultats efficaces sur des dents compromises. Si cette régénération s’adresse aux poches profondes accompagnées par des lésions intra-osseuses, elle permet de les réduire avec une attache. De plus, la régénération des tissus avec un lambeau de préservation offre un gain osseux, tout en augmentant la quantité des supports gingivaux. On peut dire que le pronostic des dents condamnées a été réduit avec cette technique.

Durant ces 20 dernières années, de nombreux progrès ont permis d’accroître les techniques chirurgicales, sans compter les résultats cliniques. Ces avancées comportent d’importants aspects techniques qui visent à recevoir une bonne préservation tissulaire par le biais de l’élévation du lambeau. Le débridement des lésions et la fermeture de chacune des plaies se font sans tension. S’agissant d’une procédure chirurgicale complexe pour un dentiste, la technique de suture et le dessin du lambeau procurent une fermeture primaire assez stable du lambeau instauré sur la partie en régénération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *