Intervention minimale en cariologie : l’intégration indispensable à la CCAM 


Une organisation structurelle 


Certains corps de métier évoluent dans de grands ensembles et établissent des règles qui leur sont propres. C’est dans cette optique que le spécialiste dentaire, dans l’exercice de ses activités, a vu la cariologie s’intégrer à la CCAM.




Un catalogue de classifications


La classification commune des actes médicaux, en abrégée CCAM, est un catalogue dans lequel sont codés et catégorisés les actes pratiques des médecins. Au départ, elle ne tenait compte que des actes techniques. Désormais, elle intègre les actes intellectuels cliniques. C’est de cette façon que les interventions minimales en cariologie, faites par le dentiste, ont été codifiées. En l’espèce, ce sont des interventions préventives et thérapeutiques, jusqu’ici pas très connues des médecins. Elles étaient peu courantes dans les usages cliniques quotidiens du cabinet dentaire. Avec les recherches et innovations scientifiques, les procédés et dispositifs déployés par le spécialiste dentaire dans le traitement des caries et autres soins ont été révolutionnés et adaptés aux besoins.




Une mesure d’évaluation 


À chaque geste médical posé par le dentiste, correspond un code attribué par la CCAM. Elle analyse certains actes professionnels de nature technique ou intellectuelle, dans le but de les inscrire dans le catalogue. Elle requiert une mise à jour constante et un droit de regard sur les pratiques développées au sein du cabinet dentaire. L’intégration des interventions minimales en cariologie à la CCAM est un atout, tant pour les patients que pour le spécialiste dentaire. D’un point de vue clinique, la classification permet de dresser des standards techniques correspondant aux caractéristiques cariologiques (diagnostic, biomatériel). Elle a participé à l’intégration des soins dentaires dans les prises en charge couvertes par les assurances et la sécurité sociale. D’un point de vue financier, elle a permis de circonscrire les honoraires des dentistes. Il est maintenant possible d’évaluer les modalités et tarifs qui fixent les coûts des services dentaires. Désormais, le patient peut budgétiser les soins qu’il va recevoir. 
Le fait de cataloguer les interventions minimales en cariologie apporte de la référence dans les pratiques cliniques dentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *